Entourage

Il y a quelques temps, Hopeful Deb a écrit un billet « Entre amour et entourage » et elle m’a mentionnée dans le tweet de promo du billet. J’ai lu l’article en question et je vous avoue que ce soir-là je n’ai pas trop compris la raison de la mention.

Je croyais qu’il fallait écrire un billet et mentionner 3 personnes de son entourage qui allaient écrire et mentionner 3 personnes de leur entourage ainsi de suite. Je comprends vite mais il faut m’expliquer longtemps. Je viens de relire le billet en question. Il date de Février 2015. Ne me jugez pas : http://hopefuldeb.blogspot.fr/2015/02/entre-amour-et-entourage.html Alors, je suis allée sur Paroles.net et j’ai tapé Entourage pour savoir de quoi parle la chanson. Je crois que je ferai comme Debbie hein.. Je vais prendre quelques phrases qui me parlent et commenter.

Nappy hijabi

A la base, ce blog c’est mon regard sur le monde. Si je ne publie pas régulièrement cela ne veut pas dire que mes yeux sont fermés. Que neni ! Il s’en passe des choses autour de moi et je ne fais pas que voir. Seulement, je n’arrive pas à m’organiser pour partager avec vous ce que je vis, ce que je vois, ce que je pense. Même sur Twitter ça devient chaud de s’exprimer. (Toi qui ne me suis pas encore sur Twitter, mon pseudo c’est @Akeelah_ alors, qu’attends-tu ?)

Mon oxygène, c’est quand je veille près de vous

Le « vous » ici ce sont toutes ces personnes qui sont une oreille attentive pour moi, lorsque j’éprouve le besoin de blablater ou même lorsque je ne dis rien. Dans cette catégorie, mention spéciale pour ma famille. J’ai grandi avec la notion de famille étendue. Ma famille, ce sont mes père, mère, frère, mais aussi cousin(e)s, oncles, tantes, nièces, neveux, grands-parents, etc.  Mes essentiels. Ma force. Mon tout. Got to love them. Alhamdoulillah nos maisonnées étaient toujours pleines d’enfants. Je n’ai pas souffert de solitude dans mon enfance du coup.

Le passé lourd comme une enclume, mes démons me l’apprennent

Ah ces démons… Lorsque tu te sens forte, ils te rappellent que tu ne l’es pas tant que ça. Ils arrivent même à te faire penser que tu n’es rien. Même si ça finit par passer (pour mieux revenir), le sentiment sur le coup n’est pas du tout agréable. Je porte mon passé sur mes épaules frêles et je croule très souvent sous son poids. Ça m’arrive généralement tard, le soir, me causant des insomnies. Mais ceci fera l’objet d’un autre billet.

Demain c’est loin, notre futur c’est la seconde d’après

Un ami très proche dit qu’il est important de vivre chaque seconde de sa vie pleinement. On se sait pas de quoi seront faits nos lendemains. Ne te soucie pas d’hier, c’est déjà passé (ah si seulement c’était si facile). Ne te soucie pas de demain, entre le moment où tu commences à t’en préoccuper et le moment où ça arrive effectivement, beaucoup de choses peuvent se passer. Concentre toi sur aujourd’hui et dis-toi que demain est une occasion de faire, de faire mieux, de faire autrement, mais une autre occasion. Ceci est le résumé de sa pensée.

L’histoire : y’a ceux qui la lisent, ceux qui l’écrivent, et y’a ceux qui la font

Je ne sais pas encore à quelle catégorie j’appartiens. Je cherche toujours. Mais alors, si je cherche en lisant l’histoire des uns et en écrivant souvent celle des autres, je fais tout sauf ma propre histoire. CQFD. Je me penche sur ce point une autre fois. Si j’oublie, alors tant pis. Je ne veux confier à personne la charge de me rappeler ceci plus tard 😉

Faudrait essayer d’être heureux, ne serait-ce que pour donner l’exemple

Non, faudrait essayer d’être heureux, ne serait-ce que pour y croire et ensuite donner l’exemple si possible. Partager. Faire passer l’autre avant soi. Mais ne pas s’oublier. Surtout pas. Si tu es abimé tu ne peux aider personne à se reconstruire. Je l’ai appris à la dure. J’ai encore beaucoup de mal avec le bonheur. Ceux qui me côtoient au quotidien savent de quoi je parle. Mes absences. Mes vides. Mes escapades virtuelles. Je viens de loin. J’ai fait mon petit bout de chemin, et j’irai toujours mieux. Je rechuterai mais je me relèverai. Toujours. Parce que je ne suis pas seule.

Kiss

Je ne pourrais légitimement pas mentionner 3 personnes de mon entourage. Je ne sais pas quel serait le but de cette manœuvre si je le faisais. Je tiens jute à dire MERCI à chacun d’entre vous. Vous êtes la pierre nécessaire à la construction de moi.

4 commentaires sur “Entourage

    1. I think one can’t be full happy, as happiness is a state of mind. on finit par être pragmatique et faire avec ce qu’on a mais si on fait une introspection très souvent il manque un truc. il faut alors se dire qu’on ne peut pas tout avoir dans la vie et sourire 🙂

Sois pas timide, laisse un commentaire :)