Fady Bello My One Word for 2016

My one word for 2016

Ce billet je l’ai écrit aux premiers jours du mois de Janvier mais comme j’ai toujours mille et une choses à faire à la fois, j’ai oublié de le poster. En flânant sur internet (comme d’habitude) je suis tombée sur un article de Lily Ellyn intitulé «The things I carry from 2015 and my one word for 2016». A la fin, je me suis dit « tiens, pourquoi ne pas choisir moi aussi un mot pour 2016, au lieu de résolutions que nous savons tous que nous ne tiendrons pas? »

People always leave

Je n’ai pas beaucoup d’amis parce que tout le monde vient et part

ll y a quelques semaines, j’ai eu une discussion avec une personne qui m’est très chère (on va l’appeler Blasian) et je parlais d’un certain nombre de choses qui me dérangent parmi lesquelles une communication *assez* spéciale entre nous, et le fait que je ne sache pas 2/3 choses de son entourage. «Je n’ai pas beaucoup d’amis parce que tout le monde vient et part» m’a répondu Blasian. Je ne sais pas pourquoi, mais ça m’a fait sourire et je me suis sentie soulagée d’entendre ça. Je me suis dit: «Fady, sometimes you are missing the point, even when it is so obvious»

Prière patience ennuyée

3 choses qui m’énervent chez les blogueurs

Je m’appelle Fady B/Akeelah (ça dépend des jours) et je blogue de temps à autres. Je ne gagne pas d’argent à partir de mon activité, mais elle m’ouvre des portes et ça me fait très plaisir d’ailleurs. Il m’arrive d’être agacée par certains confrères mais ce n’est rien de personnel hein… -oui, bien sûr Fady, nous te croyons. Quoi ? Parce que je blogue je ne devrais pas parler? Tchip. De glisser très cordialement SVP.