Stop Boko Haram

Boko Harmaye Ha Kamaru, Lesdi am #StopBokoHaram

Depuis le lundi 19 janvier 2015, la blogosphère camerounaise est en pleine campagne via les médias sociaux. Il s’agit d’une campagne de sensibilisation  contre Boko Haram et les ravages que cette nébuleuse terroriste cause depuis peu au Cameroun en particulier et dans la sous-région de manière générale.

Nous avons décidé d’écrire sous le thème « l’unité nationale autour du drapeau, pour les sinistrés et les soldats, contre Boko Haram ». Ceci est ma modeste contribution et comme dirait un ami, je parle avec mon cœur meurtri de métisse culturelle.

 

« Au Cameroun, berceau de nos ancêtres,

Va debout et jaloux de ta liberté

Comme un soleil ton drapeau fier doit être,

Un symbole ardent de foi et d’unité

Que TOUS tes enfants du Nord au Sud,

De l’Est à l’Ouest soient tout amour

Te servir que ce soit leur seul but…»

Qui suis-je ?

Fadimatou Bello, Camerounaise. Ceci est la déclinaison de mon identité. Je suis du Sud et du Nord. En tant que Camerounaise, je suis de partout au final. « Normalement » je devrais me sentir chez moi quel que soit le lieu où je me trouve sur le triangle national. Je vais laisser de côté l’hypocrisie générale et dire que tous les Camerounais se sentent frères, se sentent « un ». Dans mon pays, la religion se confond à l’appartenance ethnique. Quand tu es bantou, tu es Chrétien. Et si tu es Musulman tu es forcément nordiste. Ou alors tous les Nordistes sont musulmans. Déjà il y a beaucoup de choses qu’il faudrait savoir. On mélange tous les nordistes dans le même panier, pourtant ce ne sont pas les mêmes. Tous les enfants d’une même mère sont certes différents. Une fois qu’on aura pris conscience de nos différences, il faut qu’on sache qu’aucun être n’est supérieur à l’autre et qu’on apprenne véritablement à vivre ensemble.

 Je veux que les gens cherchent à comprendre avant de stigmatiser et juger.

Musulmans contre Chrétiens

Je regarde ce qui s’est passé en RCA voisine, cette histoire s’est terminée en « Chrétiens contre Musulmans » et c’est bien dommage. Imaginez ce que ça pourrait causer comme dégâts ici ! Compte tenu du nombre de reconvertis et surtout des peuples au sein desquels cohabitent deux religions. Je pense aux Bamouns et aux Bafias notamment. Dans une même famille tu as des Musulmans et des Chrétiens. Si on doit entre-tuer ça veut dire que des familles seront décimées ? Au nom de quoi ? Ne laissons pas la haine nous habiter.

Pour ma part, j’ai fréquenté des écoles catholiques (collège et université) et je me suis comme qui dirait reconvertie il y a un peu plus de deux ans. Si la plupart d’entre nous s’attelaient à se renseigner sur les religions que nous avons dans ce pays un grand pas sera fait vers l’avant. Les discussions les plus sensibles ici sont celles liées à la religion et l’homosexualité. Mais je crois qu’avec une certaine ouverture d’esprit on peut en parler sans se « déchirer les caleçons »

 Je veux que les gens cherchent à comprendre avant de stigmatiser et juger.

Camerounais, tous unis

Pour apprendre à vivre ensemble, faisons l’effort de connaitre l’autre. A l’approche du 20 Mai 2014, un petit groupe de Camerounais a sillonné l’Ouest du pays. Partout où nous sommes allés, il nous a été dit que nous faisions quelque chose d’assez remarquable. Des Camerounais de diverses origines qui se mettent ensemble pour découvrir géographiquement et historiquement leur pays, ça en a marqué plus d’un ! Chaque soir nous faisons des débriefs et nous nous sommes rendu compte à la fin que nous avions pas mal de préjugés les uns concernant les autres. Je ne suis toujours pas d’accord avec certaines pratiques des peuples de l’Ouest mais je ne juge pas. Je n’en ai aucun droit. D’ailleurs on ne me demande pas mon avis ni mon ressenti donc je ne le donne pas. Je comprends juste que tel ou tel acte fait partie de leurs us et coutumes. Ils réagiraient pareil face à mes traditions de peul (foulbé).

Il faudrait qu’on apprenne à se respecter les uns les autres en tant qu’être humain. Et je ne parle pas de tolérance. Parce que la tolérance suppose qu’à la base je ne t’aime pas mais il faut que je vive avec toi donc je te tolère. Cultivons l’amour. Dieu a créé l’Homme. Tous les hommes. De la même manière. Sur le même modèle. Aimons l’Homme. Et après aimons le pour ce qu’il est. Tout au moins essayons de le faire. Nous en ressortirons gagnants.

Je veux que les gens cherchent à comprendre avant de stigmatiser et juger.

Boko Haram, nébuleuse terroriste

Ce que je sais de Boko Haram, je l’ai lu dans les journaux et je l’ai entendu de la bouche de proches notamment ceux qui sont au Nord. De fait, allons à l’information et sachons faire la part des choses. Boko Haram. Boko = Ecole, Haram = illicite. En d’autres termes, l’école du Blanc est un péché. Aliénation intellectuelle? Quelle technologie utilisent ces pseudo-djihadistes ? La technologie du « Blanc » non ? Je demande.

Au Nigéria, Boko Haram recrute vraiment ses « soldats ». Tu n’avais aucun toit, rien à manger, on te propose un « emploi » et sans scrupule tu acceptes. Ce que tu fais est mal. Mais je ne vis pas ce que tu vis, je ne suis pas passée par les mêmes épreuves que toi, pourtant je sais que tu as fait un choix, tu as vendu ton intégrité. Alors au vu de ce qui précède, je ne comprends pas pourquoi tu te réclames musulman. En tout cas on sait tous qu’une personne qui n’a plus rien à perdre est très dangereuse. Comme on dirait ici « l’ampoule grillée n’a pas peur du court-circuit ».

On vous signale qu’au Nord, le recrutement se fait dans les lycées. Pour de l’argent un jeune élève quitte les siens (pour ceux qui ont de la famille) et rejoint les rangs de Boko Haram. Pour de l’argent ! Attaquons nous donc au vrai problème ! La pauvreté intellectuelle et matérielle. Des deux je crois que la pire c’est la pauvreté intellectuelle. Éduquons nos gens ! N’associons pas Boko Haram à l’Islam.

 Je veux que les gens cherchent à comprendre avant de stigmatiser et juger.

Islam, PAIX

Islam vient de Salam qui signifie Paix. Alors d’où vient-il qu’on tue des innocents au nom d’une religion qui prône la paix ? J’ai mal quand je marche et qu’on me balance des « Boko Haram », « terroriste » etc. J’ai mal quand, à cause de mon voile on m’appelle « Intégriste », « extrémiste » Tous ces mots en « iste » qui sonnent de manière si péjorative. J’ai mal devant tant de provocations, mais je me garde de répondre, parce que je leur donnerai raison « Vous voyez ! Ils ne répondent qu’avec la violence »

Cependant, arrêtez de nous pousser à bout ! Comme mon père dit souvent « quand on se trouve dos au mur à un moment donné on est obligé de réagir ». Arrêtez de nous persécuter. Arrêtez. Par respect pour nous, par respect pour vous surtout car vous montrez là la vraie nature de votre âme. Nous, musulmans, sommes les premières victimes des groupes dits terroristes islamistes. Comme dirait mon ami Zulu « Sans amalgame » get your facts right.

 Je veux que les gens cherchent à comprendre avant de stigmatiser et juger.

Pensée pour nos soldats

D’aucuns disent que les soldats camerounais envoyés au Nord sont majoritairement des ressortissants du Nord comme pour dire que l’armée camerounaise envoie au front les enfants du Nord régler un problème qui leur est propre. Je ne veux pas entrer dans cette polémique, je vais juste dire que, Nordiste ou Sudiste, ils tombent au front. Ils combattent pour notre sécurité à tous. Ils luttent contre l’invasion de Boko Haram. Ils font bloc, tous ensembles. Ne nous laissons pas entrainer par des polémiques qui nous desservent. Ils ont laissé leur vie au combat. J’ai une pensée pour eux. Et je soutiens ceux qui continuent de faire bloc au moins en prière car je crois en Dieu et je sais qu’Il nous écoute. Je sais que toute chose arrive pour une raison précise, même si nous n’en saisissons pas les contours. Pour ce qui est des familles ayant perdu un frère, un fils, un père, puissiez vous trouver la force en vous de surmonter ces épreuves. Que ces morts n’aient pas été vaines. Nous ne savons pas ce que vous pouvez ressentir, nous vous accompagnons ne serait-ce qu’en pensée.

 Je veux que les gens cherchent à comprendre avant de stigmatiser et juger.

Pensée pour nos populations

Des prises d’otages, des actes de barbarie et j’en passe. Qui pleure nos morts ? Ce ne sont pas seulement des « Nordistes », ce sont des Camerounais. Ce ne sont pas seulement des « Musulmans », ce sont des êtres humains. Au Nord, Musulmans et Chrétiens cohabitent depuis fort longtemps sans aucun conflit. Ne nous laissons pas avoir comme en RCA. Ne tombons pas dans cette situation. Et gardons surtout en mémoire qu’au Nigéria, Boko Haram était à la base un problème « nordiste » qu’on a tellement négligé qu’ils se sont attaqués aux villes du Sud, comme pour dire que « Nous sommes partout présents ». Le Nord du Cameroun fait partie intégrante du triangle national. Ne perdons pas le Nord. Ne perdons pas le Nord. Soutenons de notre mieux nos frères Camerounais. Contenons ce problème à cette région et éradiquons-le avant qu’il ne « contamine » le reste du pays, de la sous-région.

 Je veux que les gens cherchent à comprendre avant de stigmatiser et juger.

Tous, ensembles, nous disons #StopBokoHaram.


 Boko Harmaye Ha Kamaru, Lesdi am: L’école n’est pas un péché au Cameroun, mon pays.

Pour ceux qui veulent nous rejoindre, vous pouvez utiliser le hashtag #stopbokoharam sur les différents réseaux sociaux Twitter, Facebook, Instagram, Google+… Vous trouverez ci dessous les bannière et photo de profil utiliséés à cet effet.

Stop Boko Haram
Bannière
Stop Boko Haram
Photo de profil

21 commentaires sur “Boko Harmaye Ha Kamaru, Lesdi am #StopBokoHaram

  1. Wow… C’est poignant…
    Du point de vue de la « diaspora » (je n’aime pas ce mot), naïvement je pensais que nous, Camerounais, étions au-dessus de ce type d’amalgame. Je me souviens des fêtes du mouton passées chez mes voisins « Nordistes » quand j’étais enfant, je me souviens des Noël où ils venaient partager le méchoui à la maison. Depuis le début de cette guerre, il ne m’est pas venu une seule fois l’idée que nous, camerounais chrétiens, pourrions blâmer nos propres frères musulmans pour des actes commis par des personnes qui a mes yeux ne représentent pas l’Islam.

    Et de te lire me met les larmes aux yeux, parce que je réalise que cette guerre ne sera pas sans séquelles. Je réalise que nous ne sommes finalement aucunement différent de ceux la même que nous condamnions quand la guerre était chez eux. Et ça fait mal.

    Bref, merci Fady.
    #StopBokoHaram

    1. C’est moi qui te remercie Cassandra. Je t’assure que très souvent je fais face à de nombreuses attaques, innocentes souvent et parfois sournoisement préméditées. Mais je mets ça sur le compte de l’ignorance et j’avance. Spread the words #StopBokoHaram

  2. J’essaye de trouver les mots justes pour traduire ma pensée… Ce que tu as écrit me prend véritablement par le coeur. Ce qui se passe est tragique. On a toujours été en paix. Du moins, c’est comme ça que j’ai vécu mon pays toutes ces années, où la différence de l’un n’entravait aucunement les libertés de l’autre. J’ai l’impression de ne plus « nous » reconnaitre et ça me fait mal, peur. Je crois que je vais revenir quand j’aurai mieux formulé ma pensée. Mais ce que tu as dit est profond, touchant et véritable. Merci pour ces mots Fady.

  3. Nous sommes un peuple de paix. Dans ma famille vous trouverez les Toupourie, les Bulu, les bamenda, même les étrangers. La famille NANA GONGA est le Cameroun en « miniature ». Donc nous disons #StopBokoHaram.
    Fadi, Merci pour cet article.

  4. Ton texte est vrai et juste. Les atrocités de Boko Haram nous rappelle que notre beau pays a encore beaucoup à faire pour une vraie unité nationale. Mais comme dit l’adage “’impossible n’est pas Camerounais”!

  5. J’ai dans ma famille des musulmans (convertis ou par alliance), et ton article est si poignant que je n’ai pas pu m’empêcher d’y apporter ma modeste contribution sous forme de témoignage:

    Je suis née et j’ai grandi dans le Nord Cameroun (Garoua); je ne m’y suis jamais sentie étrangère du fait de mes origines ou de ma religion catholique. J’ai vécu plus de 5 ans dans un pays arabe où cohabitaient musulmans, juifs et chrétiens dans la paix et le respect mutuel; et même que l’église où je me rendais tous les Dimanches était située en face de l’une les plus grandes mosquées de la ville. Donc je dis non…les musulmans ne sont pas des terroristes!!! Non…cette guerre ne nous divisera pas et « al hamdoulilah » nous en ressortiront plus unis!!! #StopLesPréjugés #StopBokoHaram..

  6. Soubhana Rabbi al Azim!
    Fady tu as vraiment dis ce qui est dans nos cœurs de Camerounais nordistes, je suis voilée et lorsque un jour après Charlie Hebdo une consœur camerounaise m’a lancé au visage que « C’est vous les musulmans non! » Cela m’a écœuré. Je ne suis pas ces atrocités … Je n’ai pas a me justifier.
    #IslamPeace
    #StopBokoHaram
    #NotInMyName
    De toute façon je dis toujours « l’islam et le coran se défendent plutôt bien face ces personnes ignobles.
    Merci wa barak’Allah fiiky?

Sois pas timide, laisse un commentaire :)