Burn Out - Mehdi Meklat Badroudine Said Abdallah

J’ai lu… Burn out de Mehdi Meklat et Badroudine Said Abdallah

Un chômeur envoie un mail au quotidien local de sa région : « je suis allé à Pole Emploi avec 5 litres d’essence pour me brûler, mais c est fermé le 12 Février 2013, alors ça sera demain le 13 ou le 14, car ce serait vraiment préférable au sein de Pole emploi merci ». Le lendemain, l’homme tient parole. Burn out c’est le scenario que Badroudine et Mehdi ont imaginé en essayant de se l’expliquer

Fady Bello My One Word for 2016

My one word for 2016

Ce billet je l’ai écrit aux premiers jours du mois de Janvier mais comme j’ai toujours mille et une choses à faire à la fois, j’ai oublié de le poster. En flânant sur internet (comme d’habitude) je suis tombée sur un article de Lily Ellyn intitulé «The things I carry from 2015 and my one word for 2016». A la fin, je me suis dit « tiens, pourquoi ne pas choisir moi aussi un mot pour 2016, au lieu de résolutions que nous savons tous que nous ne tiendrons pas? »

People always leave

Je n’ai pas beaucoup d’amis parce que tout le monde vient et part

ll y a quelques semaines, j’ai eu une discussion avec une personne qui m’est très chère (on va l’appeler Blasian) et je parlais d’un certain nombre de choses qui me dérangent parmi lesquelles une communication *assez* spéciale entre nous, et le fait que je ne sache pas 2/3 choses de son entourage. «Je n’ai pas beaucoup d’amis parce que tout le monde vient et part» m’a répondu Blasian. Je ne sais pas pourquoi, mais ça m’a fait sourire et je me suis sentie soulagée d’entendre ça. Je me suis dit: «Fady, sometimes you are missing the point, even when it is so obvious»